Les trois questions à … Yves de Talhouët n'ont pas été simples. Il est à la fois un chef d'entreprise, un entrepreneur et un homme d'opinion. Un homme doté de multiples facettes et de convictions fortes. Je peux en parler nous avons travaillé ensemble chez HP il y a quelques années… 

1/ Les trois convictions en terme de management :courage : courage de dire ce que l'on fait et de le faire. Courage de parler vrai et authentique. Courage de porter un plan moyen terme et de prendre des engagements, même si à court terme les résultats ne sont pas là.

vision : vision qui aspire l'équipe vers un destin enviable, vision qui permet à chacun de se dépasser, vision qui crée le futur et ne l'attend pas

mettre l'homme au centre : l'entreprise au service de l'homme et non l'inverse. Cela ne veut pas dire augmentation, distribution de richesse égalitaire. Cela veut dire œuvrer à l'épanouissement de tous. Rendre à chacun la fierté d'être autonome. Laisser le middle management gérer les autonomies sans imposer une sur-dose de process. Donner du sens collectif à l'entreprise. 

2/ Vision universelle ou non ? Oui et non. Toutes les entreprises sont faites d'hommes et de femmes. Et ce sont eux qu'il faut respecter, motiver et épanouir. Ces valeurs et objectifs sont universels.Mais la méthode pour y arriver dépend de la culture, de là où en est l'entreprise, de sa taille, etc.

3/ Garder nos entrepreneurs motivés en France

Moins de contrôles, de contraintes, de charges de réglementation. En résumé plus de liberté.Et un peu plus d'argent.

Tout le reste est là : esprit d'entrepreneur (la France en est plein), idées (on en regorge), éducation.

Posted
AuthorSandra Merliere